Exposition

15 > 30 mars | Salle Gilbert-Gaillard | 2, rue Saint-Pierre

Accès libre 13h > 19h (du mardi au samedi)  14h > 18h (dimanche)


IMAGINARY SYSTEMS
(Golnaz Behrouznia & Francois Donato)
Dissimilarium 0.1

2019 | Paysages miniatures augmentés |
Création originale | Première mondiale

Création : Imaginary Systems
Conception du projet, sculptures, univers visuel et scénographie : Golnaz Behrouznia 
Création sonore, programmation générative et lumière : François Donato 
Production et résidence VIDEOFORMES, avec l’aide du DICRéAM (CNC), du SCAN (Région Auvergne-Rhône-Alpes), le FabLab Le Pensio (Université Clermont Auvergne / Le Puy) et Comme1image.

Disimilarium4-RretoucheTN
Disimilarium-2retoucheTN

Dissimilarium 0.1 est une proposition construite sur une rencontre inhabituelle entre les logiques des artefacts, des formes organiques et des milieux.

Le nom Dissimilarium créé pour le projet, vient d’une combinaison du terme latin «dissimiles» signifiant héterogène, composé, hybride, et le suffixe de localité «ium». Dissimilarium comme le lieu des différences.
Le projet consiste en cinq paysages miniatures, de tailles et de formes différentes, augmentés par des dispositifs sonores et lumineux génératifs : Machine organique, Paysage cumulatif, Culture glaciaire, Architectures automatiques, Squelettes-armatures de la cité des antennes.
Ces environnements favorisent l’ambiguïté et le décalage par la mise en relation de références contrastées : corps et construction, paysages et organismes, sculpture et architecture.
Une vie autre se met en place sous nos yeux dans laquelle les frontières entre naturel et artificiel, organique et minéral, humain et non-humain deviennent poreuses. S’agit-il d’un espace dans une ville, d’un site géologique ou d’un lieu industriel à la fois archaïque et futuriste ?

Est-ce qu’une architecture peut développer une forme d’autonomie, s’affranchir de son statut d’objet inerte et exprimer un potentiel de vie à l’image de notre propre corps ?

Ces environnements proposent une brèche dans l’espace-temps du lieu d’exposition et projettent notre imagination dans des mondes possibles à investir.
Entre la sculpture, la maquette d’architecture, le cinéma d’animation, et la création générative avec les nouvelles technologies, Dissimilarium 0.1 se propose comme une oeuvre transmedia. Pour les artistes, Dissimilarium 0.1 est l’opportunité de développer une écriture globale dans laquelle la fluidité entre les médias transcende les séparations entre domaines d’expression.

    Golnaz Behrouznia
    Francois Donato

    Depuis le début de son activité artistique Golnaz Behrouznia développe son travail de plasticienne sous formes hybrides et avec une passion pour l’observation du vivant et des phénomènes naturels.
    Après plusieurs collaborations ces dernières années avec l’artiste sonore François Donato et une rencontre forte entre leurs matières visuelles et sonores, ils décident de créer le binôme d’artistes Imaginary Systems et lancent en 2018 le développement et la création d’une série de projets avec les conceptions initiales de Golnaz Behrouznia pour proposer des mondes augmentés et des espaces de vies virtuelles incarnées. Centrés sur l’expérimentation de nouvelles formes artistiques, ils confrontent au sein de contextes perceptifs complexes, médias numériques, sculptures et processus informatiques. 
    L’approche artistique d’Imaginary Systems fait ainsi écho à la notion de système complexe , un des outils d’approche de plusieurs sciences contemporaines, allant de l’analyse des fonctionnements biologiques aux méthodes de conception de l’intelligence artificielle. 
     
    Parmis les projets en cours : Connexa Viva .2, installation transmédia génerative, Dissimilarium 0.1, maquettes  multimédias, Excroissances, sculptures sonores génératives. ​
    Parmi leurs réalisations précédentes, on peut noter en particulier : Ignota Corporis (Corps-Ecran) 2012, performance multimédia, Vanimentis 2016, parcours scénographique transmédia, Lumina Fiction#2 2017, installation immersive interactive, ElectroAnima-Experiment 2017, performance audiovisuelle. Ces travaux cherchent à favoriser le questionnement des visiteurs sur des relations entre réel et virtuel, entre biologie et fiction artistique.

    ​Les  projets d’Imaginary Systems sont surtout une expérience sensible, à laquelle le spectateur est convié. Les dispositifs prennent toute leur dimension artistique, qui autorisent ainsi les débordements et les expérimentations, qui cherchent à interroger, à surprendre les spectateurs. 

    imaginarysystems.org