Expositions

15 > 30 mars Z∆ 0UΠ΄  |  38 rue du Port

Accès libre  13h > 19h (du mardi au samedi)  14h > 18h (dimanche)

ISABELLE ARVERS

Ce qui me manque

2019 | Installation Machinima | sable | son et couleurs

Présentation en première mondiale | Création originale
Création sonore : Alexandre Ollivier (Whadat Experience)

Ce qui me manque

Ici, pour être tout à fait bien…

C’est de me laisser engloutir par la mer,

pour pouvoir fouler du pied les couleurs

et sentir l’image quand je la traverse…

Dans ces vidéos, s’élaborent des formes et des paysages abstraits où le mouvement aléatoire de certains objets comme la mer ou les vagues dans le moteur de jeu Moviestorm joue une part importante. Univers aux motifs abstraits, qui se replient ou se déploient, mats ou réfléchissants, ils testent la possibilité de créer des « espèces d’espaces » pour reprendre le livre de Georges Perec, visant à modifier la perception des mouvements vus. ”L’espace fond comme le sable coule entre les doigts. Le temps l’emporte et ne m’en laisse que des lambeaux informes : Écrire : essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes. »

Photo : Sonia Chanel

Isabelle Arvers est auteur, commissaire d’exposition indépendante et game artiste. Son champ d’investigation est l’immatériel, au travers de la relation entre l’Art, les Jeux Vidéo, Internet et les nouvelles formes d’images liées au réseau et à l’imagerie numérique. Elle propose également des ateliers et des formations autour de ces formes de création, notamment avec l’association Kareron qu’elle a créée et dirige depuis 2014 et grâce à laquelle elle produit des oeuvres entre art et jeux vidéo.

isabellearvers.com